Retour sur le Low tech tour

by | 1 Juil 2024 | Solidarité

Du 8 au 16 juin, Guillaume notre ambassadeur vélo-cargo a participé au Low tech tour avec un collectif d’acteurs engagés du territoire.
Ils ont parcouru
-110 kms,
– rencontré 29 porteurs de solutions low-tech
– au cours des 9 étapes.
Retour sur ce périple truffé de belles rencontres et de découvertes surprenantes.
🚵 Quel était l’objectif du Low-tech tour ❓
🟢L’idée d’Aloen (l’agence locale de l’énergie et du climat) était de monter une communauté low-tech sur le Pays de Lorient en lançant un événement où tous les acteurs pouvaient se retrouver et découvrir plus en détails les différentes initiatives low-tech du territoire, afin que les bonnes idées se diffusent et se développent. L’objectif était de fédérer, de créer un collectif qui puisse travailler ensemble.
🚵Qu’est-ce qui t’a vraiment marqué ou inspiré durant la semaine, parmi les 9 étapes ❓
🟢J’avoue que cela fait longtemps que je travaille sur les sujets low-tech et je connais une bonne partie des acteurs du coin – mais la pépite qui m’a vraiment marqué c’est la “charavane”, une remorque avec assistance électrique motorisée où tout se déplie, où deux adultes et deux enfants peuvent dormir. Il y a une cuisinette c’est hyper bien fait. La présentation a été faite à Hennebont et je suis resté scotché ! On a vu le prototype, la charavane vient d’être lancée, elle sentait encore l’huile de lin.
🚵Un autre bon moment ❓
🟢J’ai pu encadrer un groupe le jeudi pour fabriquer un capteur à air chaud, un atelier que j’ai mené le jeudi à l’Ilot Kergaher, en 2h on a fabriqué un capteur à air chaud en utilisant un ancien velux avec uniquement des matériaux de réemploi.
🚵Quelles sont les perspectives de ce low tech tour ❓
🟢On a le projet de créer un “Low-tech Lab” sur le Pays de Lorient pour développer encore plus de nouveaux projets, accompagner au mieux les différents publics et d’avoir un lieu dédié pour proposer ce genre de solutions. Le projet est également de créer un village colibri pour expérimenter les nouveaux matériaux et nouvelles solutions bioclimatiques qui seront adaptées en zones urbaines, pour rendre les bâtiments de la ville plus résilients. Aujourd’hui on est beaucoup sur l’habitat mais demain ce seront des solutions que l’on pourra intégrer dans l’industrie.

Les Rendez-Vous

Aucun événement

Télécharger votre magazine ÉPI INFO